Actualité, écologie, Choses politiques, Décroissance, Internet

Le goût des proportions

Cher Raphaël Mahaim, j’ai lu avec attention votre proposition relayée par le 24H et le Courrier de promouvoir 4 journées sans e-mail par an. J’ai énormément de respect pour vous et votre travail, notamment au cours des actions en justice pour les grévistes du climat, mais là, je pense que vous vous épuisez pour pas grand-chose.

4 jours par an, c’est 2% de 210 jours ouvrables. L’administration cantonale compte 39’000 employés. Par rapport à la population active du Canton de Vaud, c’est moins de 10%. Comme le dit 24H, on n’est pas sûr que ces « journées sans e-mail » fassent autre chose que déplacer le problème sur la journée suivante. Autrement dit, vous espérez viser 2% de l’activité de 10% de la population active sans réelle garantie d’efficacité.

L’article du 24H (ou votre communiqué de presse, peut-être), cite cet article de CarbonLiteracy, dont les données d’empreinte carbones « e-mail » sont tirées d’un bouquin de 2010 de Mike Berners-Lee (mis à jour en 2020) qui admet avoir fait des « maths de cuisine » dans cet article de la BBC. Autre problème : c’est l’auteurice de CarbonLiteracy qui a extrapolé (de sa propre utilisation) le chiffre de 1,5kg de CO2 par jour. Un bouquin de 2010 truffé d’estimations, relayé par une auteurice qui prend sa propre expérience pour déterminer un chiffre « scientifique », est-ce que c’est valable pour élaborer une politique, monsieur Mahaim ?

Je sais que je devrais éviter de mettre des bâtons dans le roues (de cycliste) d’amis écologistes, et la convergence des luttes, et la diversité des stratégies et tout et tout; mais là, sérieusement je pense que vous faites fausse route. Si l’objectif est de diminuer l’empreinte numérique dans l’administration, je vous propose les mesures suivantes :

  • Éduquer les employé·e·s du canton à ne pas « répondre à tous » quand c’est évitable
  • Apprendre au personnel à compresser des images ou pièces jointes
  • Se désabonner des newsletter internes et externes non pertinentes
  • Décourager le partage des vidéos en HD à l’interne

Mais vous pourriez même aller plus loin. J’ai vu que vous étiez fan de statistiques. Si la mesure est de réfléchir à l’impact écologique du numérique, peut-être qu’un autre chiffre vous intéressera :

Chaque minute sur PornHub, il y a 80’000 nouvelles visites (pour un équivalent de 12’550Go de données).

Autrement dit, chaque minute, il y a l’équivalent de 167 millions de mails qui circulent entre des serveurs pour que les gens se paluchent le bobichon (calculé sur une taille moyenne de mail de 75Kb) (mais c’est pas la taille qui compte). Ça veut dire qu’à la fin de la journée (bon, il faudrait environ 30 heures par jour, mais change pas de main on y est presque), on arriverait à… 300 milliards de mails, soit le chiffre de mails quotidiens planétaires. Donc si je résume,

Chaque jour, le trafic de donnée sur Pornhub équivaut au trafic de données des mails échangés sur terre.

Comme le dit mon pote Clément Montfort de la chaîne Next, peut-être qu’une véritable économie, ça serait de demander la limitation de la qualité vidéo pour le porno. Après tout, en 4K ou en 360p, une bite reste une bite.

Voilà un modèle de lettre. Bonne soirée.

Par défaut

4 réflexions sur “Le goût des proportions

  1. Salut Yvan,

    (Je rends hommage au style de la lettre à Guy, dont le ton un brin badin m’a enchanté et qui permet un tutoiement ma foi de bon aloi).

    Je suis d’accord qu’une bite reste une bite et que le le trafic de données porno, c’est pas toujours joli joli.

    Le coût environnemental exact d’un e-mail, on peut chipoter, avec ou sans le Carbon Literacy Project. La bombe écologique à retardement que le numérique globalisé et omniprésent représente, on ne peut pas tellement la mettre sous le tapis (et la poussière avec).

    Il me semble que tout ceci mérite bien une petite trêve numérique, avec ou sans Guy d’ailleurs.

    Pour faire un pas de côté et réfléchir, quitte à en conclure qu’il vaut mieux agir sur les méga bites que sur les megabytes.

    Salut et merci!

    raphaël

  2. Pingback: Journées sans e-mails: un débat à ouvrir sur la sobriété numérique – Le blog de Raphaël Mahaim

  3. Xavier Durussel dit :

    Yverdon-les-Bains 2040, extrait n°59

    « Comme le dit 24H, on n’est pas sûr que ces « journées sans e-mail » fassent autre chose que déplacer le problème sur la journée suivante. »

    C’est en ces termes que l’on se moquait de cette action de journée sans e-mail. Et c’est vrai, au début, nous ne savions pas ce que ça allait donner. En même temps, cela ne nous coutait pas grand chose, et nous avons ainsi pu répondre à la question.

    En étant bloqué un jour, les gens se sont levés de leur bureau pour parler a leur voisin plutôt que d’envoyer un e-mail.
    Alors bien sûr, il y a eu un report. Ce qui devait être envoyé l’a été le lendemain. Mais cette interdiction a forcé les employés de l’administration à communiquer autrement sur ces jours, et ils ont aimé ça. Dans les mois qui ont suivi, on a vu une baisse de 15% du trafic e-mail. Bien plus que les seules restrictions que nous avions mit en place.

    Et puis, tout ceci a fait des discussions autour du numérique et du coup les gens ont passé les vidéos en basse définition par défaut. Une vraie révolution c’est mise en marche.

    Quelques années plus tard, nous avions une longueur d’avance quand les coupures de l’infrastructure de communication numériques sont devenue courantes.

    […]

    • Yvan_R dit :

      Probablement la réponse la plus créative sur mon blog. Mais si la proposition de Raphaël lance l’An01, je veux bien avaler mon chapeau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s